L’L engage…

L’L engage une COLLABORATRICE à temps plein pour ACCOMPAGNER ses chercheur.es, dans le domaine des arts vivants.
Engager une femme permet de respecter la parité du duo accompagnant.

Description de la fonction d’accompagnement
La tâche à accomplir nécessite d’intégrer pleinement l’équipe de L’L, d’être au service de la recherche qui y est menée, ainsi que des artistes qui y travaillent.
Accompagner des chercheur.es dans le cadre de l’activité de L’L suppose de faire route avec des personnes à la recherche de leur propre expression. Un tel accompagnement demande des capacités d’écoute, d’empathie, de questionnement, de regard décalé, de dialogue, d’attention aux rencontres, aux échanges, aux partages.
Le travail proposé s’effectue dans le cadre d’un tandem d’accompagnement. Il se tient à la fois en journée et en soirée, voire le week-end et exige de voyager régulièrement à l’étranger.

Voir la description complète du poste et les modalités ici.

De nouvelles recherches en cette rentrée

Pour cette rentrée 21-22, l’équipe de L’L a le grand plaisir d’accueillir trois nouveau/nouvelles chercheur·e·s : Paola Pisciottano, Léa Rault et Milan Otan.
Pour en savoir plus sur leur parcours personnel et leurs intentions de recherche, cliquez sur chacun de ces trois noms et accédez à la page qui leur est dédiée.

De nouvelles traces

Les Traces de recherche sont un dernier travail, aussi bien réflexif que créatif, demandé aux chercheur.e.s, histoire de clore leur processus à L’L.
Chacun.e à sa manière (selon son imaginaire, sa poétique, sa logique, sa pensée) partage ainsi ce qu’il/elle a traversé, y donne corps par les mots, les images, les sons…
L’été 2020 a été l’occasion de la mise en ligne, sur le site de L’L, d’une première série de ces Traces de recherche.

Dès aujourd’hui, nous vous invitons à découvrir les traces respectives de Guillaume Bariou, du duo formé par Silvio Palomo et Manon Joannotéguy, ainsi que du trio Anja Tillberg, Emilia Tillberg et Philippe Buraud.

Les chercheur.e.s en résidence de recherche en ce mois d’octobre

. Anne Thériault (en résidence à L’L et chez notre partenaire marseillais Dans Les Parages/La Zouze – Cie Christophe Haleb)  →

. Christophe Le Blay (résidence à l’Auditorium de Forest – BRASS, partenaire de L’L)

. Valentin Pythoud (résidence à l’Auditorium de Forest – BRASS, partenaire de L’L)

Le service comptabilité de L’L s’adresse désormais aussi aux artistes indépendants

Ces derniers mois, beaucoup de choses ont changé. Et de nouveaux besoins ont fait jour. Nous avons donc décidé d’ouvrir le service de comptabilité de L’L également aux artistes ayant un statut d’indépendant.

Plus d’infos sur les services de comptabilité et d’administration sociale de L’L ?
C’est par ici!


Témoignage de L’L sur son rapport au projet dans sa pratique, par Pierre Boitte

Ce témoignage a été présenté lors de Les coulisses du réel, Forum autour de la programmation du spectacle Cerebrum, le faiseur de réalités, qui s’est tenu à L’L le 05 octobre 2020.

Retrouvez ici l’intervention de Pierre Boitte.

En suivant ce lien, vous accèderez à l’intégralité de cette journée de réflexion.


Traces de recherches

Malgré la lourdeur du contexte de crise sanitaire – éminemment sensible dans le secteur culturel – ce printemps-été 2020 a été une période de pleine activité pour les chercheur.e.s à L’L.
Les résidences ont toutes été maintenues, même si elles ont dû se réinventer, se réfléchir autrement, en particulier durant les presque trois mois de confinement que nous avons tou.te.s vécus.
Par ailleurs, une petite dizaine d’artistes a redoublé de créativité dans l’invitation que l’équipe de L’L lui a faite d’écrire un “texte de fin de recherche” de façon à la fois plus élaborée et plus libre que ce qui se pratiquait jusqu’alors.
Ces écrits, riches d’inventivité et de réflexions, inaugurent une nouvelle façon, à L’L, de clore un parcours de recherche, ainsi qu’une nouvelle rubrique sur ce site: TRACES DE RECHERCHES.
D’ores et déjà, sept textes, aux formats et aux tons, tous singuliers, alimentent cette nouvelle fenêtre sur la recherche telle qu’elle se pratique à L’L.
Bonne lecture.

L’L engage…

L’L engage une COLLABORATRICE à temps plein pour ACCOMPAGNER ses chercheur.es, dans le domaine des arts vivants.
Engager une femme permet de respecter la parité du duo accompagnant.

Description de la fonction d’accompagnement
La tâche à accomplir nécessite d’intégrer pleinement l’équipe de L’L, d’être au service de la recherche qui y est menée, ainsi que des artistes qui y travaillent.
Accompagner des chercheur.es dans le cadre de l’activité de L’L suppose de faire route avec des personnes à la recherche de leur propre expression. Un tel accompagnement demande des capacités d’écoute, d’empathie, de questionnement, de regard décalé, de dialogue, d’attention aux rencontres, aux échanges, aux partages.
Le travail proposé s’effectue dans le cadre d’un tandem d’accompagnement. Il se tient à la fois en journée et en soirée, voire le week-end et exige de voyager régulièrement à l’étranger.

Voir la description complète du poste et les modalités ici.

De nouvelles recherches en cette rentrée

Pour cette rentrée 21-22, l’équipe de L’L a le grand plaisir d’accueillir trois nouveau/nouvelles chercheur·e·s : Paola Pisciottano, Léa Rault et Milan Otan.
Pour en savoir plus sur leur parcours personnel et leurs intentions de recherche, cliquez sur chacun de ces trois noms et accédez à la page qui leur est dédiée.

 

 

De nouvelles traces

Les Traces de recherche sont un dernier travail, aussi bien réflexif que créatif, demandé aux chercheur.e.s, histoire de clore leur processus à L’L.
Chacun.e à sa manière (selon son imaginaire, sa poétique, sa logique, sa pensée) partage ainsi ce qu’il/elle a traversé, y donne corps par les mots, les images, les sons…
L’été 2020 a été l’occasion de la mise en ligne, sur le site de L’L, d’une première série de ces Traces de recherche.

Dès aujourd’hui, nous vous invitons à découvrir les traces respectives de Guillaume Bariou, du duo formé par Silvio Palomo et Manon Joannotéguy, ainsi que du trio Anja Tillberg, Emilia Tillberg et Philippe Buraud.

 

 

Les chercheur.e.s en résidence de recherche en ce mois d’octobre

. Anne Thériault (en résidence à L’L et chez notre partenaire marseillais Dans Les Parages/La Zouze – Cie Christophe Haleb)  →

. Christophe Le Blay (résidence à l’Auditorium de Forest – BRASS, partenaire de L’L)

. Valentin Pythoud (résidence à l’Auditorium de Forest – BRASS, partenaire de L’L)

 

 

Le service comptabilité de L’L s’adresse désormais aussi aux artistes indépendants

Ces derniers mois, beaucoup de choses ont changé. Et de nouveaux besoins ont fait jour. Nous avons donc décidé d’ouvrir le service de comptabilité de L’L également aux artistes ayant un statut d’indépendant.

Plus d’infos sur les services de comptabilité et d’administration sociale de L’L ?
C’est par ici!


Témoignage de L’L sur son rapport au projet dans sa pratique, par Pierre Boitte

Ce témoignage a été présenté lors de Les coulisses du réel, Forum autour de la programmation du spectacle Cerebrum, le faiseur de réalités, qui s’est tenu à L’L le 05 octobre 2020.

Retrouvez ici l’intervention de Pierre Boitte.

En suivant ce lien, vous accèderez à l’intégralité de cette journée de réflexion.


Traces de recherches

Malgré la lourdeur du contexte de crise sanitaire – éminemment sensible dans le secteur culturel – ce printemps-été 2020 a été une période de pleine activité pour les chercheur.e.s à L’L.
Les résidences ont toutes été maintenues, même si elles ont dû se réinventer, se réfléchir autrement, en particulier durant les presque trois mois de confinement que nous avons tou.te.s vécus.
Par ailleurs, une petite dizaine d’artistes a redoublé de créativité dans l’invitation que l’équipe de L’L lui a faite d’écrire un “texte de fin de recherche” de façon à la fois plus élaborée et plus libre que ce qui se pratiquait jusqu’alors.
Ces écrits, riches d’inventivité et de réflexions, inaugurent une nouvelle façon, à L’L, de clore un parcours de recherche, ainsi qu’une nouvelle rubrique sur ce site: TRACES DE RECHERCHES.
D’ores et déjà, sept textes, aux formats et aux tons, tous singuliers, alimentent cette nouvelle fenêtre sur la recherche telle qu’elle se pratique à L’L.
Bonne lecture.