CEREBRUM, le faiseur de réalités

à L’L, les 5 et 6 octobre 2020, à 20h15


Entrée libre (places limitées à 50 personnes)

Réservations au 0485 704 092 – lesfaiseursderealites@gmail.com

Et si la réalité n’était qu’une fabrication de notre cerveau ?

Lorsqu’on établit une comparaison entre le cerveau humain et l’univers, on découvre des similitudes surprenantes. Par le nombre incalculable des cellules qui le composent et de leurs liaisons, le cerveau est tout aussi impénétrable que l’univers est infini. La grande fascination de l’étude du cerveau repose sur l’espoir qu’y placent les Hommes d’apprendre ainsi ce qu’ils sont et d’aller encore un peu plus loin dans l’exploration de la définition de leur existence. 

Acteur et ancien biophysicien spécialisé dans la plasticité cérébrale, Yvain Juillard nous propose lors d’une conférence-spectacle d’interroger le fonctionnement de notre cerveau afin de questionner la nature multiple de la réalité. 

Le cerveau, siège de notre mémoire, de nos perceptions, de notre identité, demeure cet organe à la fois intime, mystérieux car méconnu par la plupart d’entre nous. Ce spectacle, à travers des expériences simples et ludiques, désire transmettre au public les dernières connaissances scientifiques en la matière. Une occasion unique de débattre simplement des récentes découvertes des neurosciences.


Un spectacle de et avec Yvain Juillard | Œil extérieur Olivier Boudon, Joseph Lacrosse, Laurent Wanson I Son Marc Doutrepont | Régie générale et lumières Vincent Tandonnet | Conseils neuroscientifiques Yves Rossetti (CNRS-INSERM), Céline Cappe (CerCo / CNRS) | Production, diffusion et presse Isabelle Jans & Laura Sterckx I Photos Hichem Dahès

Une création des Faiseurs de réalités / Compagnie Yvain Juillard.
Soutenu par le Théâtre de Namur / Centre Dramatique, le CORRIDOR et la Fabrique de Théâtre, L’L, Aube Boraine / Mons 2015, le Théâtre de la Balsamine, le Centre Culturel de Colfontaine, le Théâtre Varia, la Fédération Wallonie-Bruxelles / Service des projets pluridisciplinaires et transversaux et Wallonie-Bruxelles International.
Reconnu d’intérêt général par le CNRS et Lauréat 2020 du Label d’Utilité Publique / Cocof
Bourse SACD 2015 « Un ticket pour Avignon ».
Lauréat 2016 d’une bourse d’écriture à la Chartreuse de Villeneuve-lèz-Avignon.


Les coulisses du réel

Forum autour de la programmation du spectacle
Cerebrum, le faiseur de réalités
“Une journée pour libérer créativité et esprit critique à la lumière des neurosciences”
à L’L, le 5 octobre 2020, de 09h30 à 19h00

De plus en plus, les personnes qui sont en charge dans notre société des fonctions d’intérêt général, du soin, de l’innovation, de la transmission, sont amenées à inscrire leur action dans des cadres imposés intitulés “projets”.
Enseignants, chercheurs, artistes, médecins, responsables d’associations mais aussi chômeurs et sans-abris doivent, pour financer leur travail, concevoir des projets, éventuellement en réponse à un appel, et in fine s’y soumettre.
Mais notre cerveau n’est pas fait pour suivre un processus linéaire imposé. Notre cerveau n’a d’autre objectif que de nous permettre à chaque instant de nous adapter à notre environnement par essence mouvant. Il est donc bridé par ces cadres rigides.
Comment faire pour le libérer, retrouver de la créativité, de la confiance dans l’imprévu et tout simplement de l’efficacité ? C’est ce que nous allons chercher à comprendre tout au long de cette journée.

Entrée libre (places limitées à 50 personnes)
Réservations au 0485 704 092 – lesfaiseursderealites@gmail.com

Production : Les Faiseurs de Réalités, grâce au soutien de la COCOF et de L’L
Conception : Yvain Juillard
Animation : Isabelle Jans
Compte-rendu : Marie Baudet (La Libre Belgique)
Captation streaming : Julien Bechara (Playtime Films)


PROGRAMME DE LA JOURNÉE

Matinée : Échapper à la notion de projet pour retrouver de la créativité et de l’esprit critique

10h00   Introduction : Yvain Juillard – Cerebrum, un non-projet.

10h10   Emilie Garcia Guillen (Doctorante ULB) – Comment en est-on arrivé là ? De la séparation du penser et du faire au management par projet.

10h30   Témoignages :
. Céline Cappe (Chercheuse CNRS / Centre de recherche Cerveau et Cognition de Toulouse)
. Yves Rossetti (Professeur / Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon/CRNS)
. Véronique Dockx (Avocate au barreau de Bruxelles, spécialisée en droit des étrangers et en philosophie du droit)
. Pierre Schepens (Psychiatre et directeur du Centre Psychiatrique de la Forêt de Soignes)
. Pierre Boitte (membre de l’équipe de L’L | chercher autrement en arts vivant)
. Mathieu Van Criekingen (Professeur / ULB / Laboratoire de Géographie humaine / Collectif des Désexcellents)
. Tatiana Josz (Enseignante primaire en intégration)
. Ioana Matëi (Manager chez Pocter & Gamble)

13h00   Pause repas

Après-midi : Échapper au conditionnement, la méta-cognition (notions clefs)

14h00   Échange public avec Yves Rossetti, Céline Cappe, Véronique Dockx et Paul Pourveur
. De la neurophysiologie à la communication non violente…
. De la hiérarchie à la domination…
. Du conditionnement de l’attention…

16h30   Pause

17h00   Poursuite des discussions en intelligence collective.
. Apprendre de nos erreurs. Fabriquer des réalités en lien avec le réel.
. À l’intention de nos petits-enfants.

18h00   Comment ça commencerait ?
2 dramaturges Natacha Belova et Paul Pourveur vont écouter, prendre des notes, digérer à leur manière cette journée. Quelles bribes d’histoires, quels axes pourraient être mis en avant pour continuer à travailler si demain on revenait ?

19h00 :  Apéritif


Traces de recherches

Malgré la lourdeur du contexte de crise sanitaire – éminemment sensible dans le secteur culturel – ce printemps-été 2020 a été une période de pleine activité pour les chercheur.e.s à L’L.
Les résidences ont toutes été maintenues, même si elles ont dû se réinventer, se réfléchir autrement, en particulier durant les presque trois mois de confinement que nous avons tou.te.s vécus.
Par ailleurs, une petite dizaine d’artistes a redoublé de créativité dans l’invitation que l’équipe de L’L lui a faite d’écrire un “texte de fin de recherche” de façon à la fois plus élaborée et plus libre que ce qui se pratiquait jusqu’alors.
Ces écrits, riches d’inventivité et de réflexions, inaugurent une nouvelle façon, à L’L, de clore un parcours de recherche, ainsi qu’une nouvelle rubrique sur ce site: TRACES DE RECHERCHES.
D’ores et déjà, sept textes, aux formats et aux tons, tous singuliers, alimentent cette nouvelle fenêtre sur la recherche telle qu’elle se pratique à L’L.
Bonne lecture.

L’appel à candidatures est reporté à septembre 2021

En mars dernier, vu la situation de crise sanitaire, nous avons été contraints d’annuler l’appel à candidatures prévu en juin, et de le reporter à une date qu’il nous restait encore à définir.
Aujourd’hui, le contexte – et ses impacts pour les années à venir – restant encore particulièrement incertains, nous avons décidé de jouer de prudence, et de ne pas accueillir de nouvelles ou de nouveaux chercheur·e·s avant l’année 2022 !
Le prochain appel à candidatures est, dès lors, reporté à septembre 2021 (oui, vous avez bien lu « 2021 », et non « 2020 »).

Pour candidater, il vous faudra remplir un formulaire (vous pouvez d’ores et déjà le télécharger ici) et nous l’envoyer uniquement par courriel et entre le 1er et le 15 septembre 2021. En amont et au-delà de ces dates, les candidatures ne seront ni enregistrées ni étudiées.
Courant novembre 2021, les postulant·e·s recevront un courriel les informant si leur candidature a été retenue ou non.

Les chercheur.e.s en résidence en ce mois de septembre:

. Christophe Le Blay

. Valentin Pythoud (en résidence à l’Auditorium de Forest, mis à disposition grâce au BRASS, partenaire de L’L)

CEREBRUM, le faiseur de réalités

à L’L, les 5 et 6 octobre 2020, à 20h15

Et si la réalité n’était qu’une fabrication de notre cerveau ?

Lorsqu’on établit une comparaison entre le cerveau humain et l’univers, on découvre des similitudes surprenantes. Par le nombre incalculable des cellules qui le composent et de leurs liaisons, le cerveau est tout aussi impénétrable que l’univers est infini. La grande fascination de l’étude du cerveau repose sur l’espoir qu’y placent les Hommes d’apprendre ainsi ce qu’ils sont et d’aller encore un peu plus loin dans l’exploration de la définition de leur existence. 

Acteur et ancien biophysicien spécialisé dans la plasticité cérébrale, Yvain Juillard nous propose lors d’une conférence-spectacle d’interroger le fonctionnement de notre cerveau afin de questionner la nature multiple de la réalité. 

Le cerveau, siège de notre mémoire, de nos perceptions, de notre identité, demeure cet organe à la fois intime, mystérieux car méconnu par la plupart d’entre nous. Ce spectacle, à travers des expériences simples et ludiques, désire transmettre au public les dernières connaissances scientifiques en la matière. Une occasion unique de débattre simplement des récentes découvertes des neurosciences.



Entrée libre (places limitées à 50 personnes)

Réservations au 0485 704 092 – lesfaiseursderealites@gmail.com

Un spectacle de et avec Yvain Juillard | Œil extérieur Olivier Boudon, Joseph Lacrosse, Laurent Wanson I Son Marc Doutrepont | Régie générale et lumières Vincent Tandonnet | Conseils neuroscientifiques Yves Rossetti (CNRS-INSERM), Céline Cappe (CerCo / CNRS) | Production, diffusion et presse Isabelle Jans & Laura Sterckx I Photos Hichem Dahès

Une création des Faiseurs de réalités / Compagnie Yvain Juillard.
Soutenu par le Théâtre de Namur / Centre Dramatique, le CORRIDOR et la Fabrique de Théâtre, L’L, Aube Boraine / Mons 2015, le Théâtre de la Balsamine, le Centre Culturel de Colfontaine, le Théâtre Varia, la Fédération Wallonie-Bruxelles / Service des projets pluridisciplinaires et transversaux et Wallonie-Bruxelles International.
Reconnu d’intérêt général par le CNRS et Lauréat 2020 du Label d’Utilité Publique / Cocof
Bourse SACD 2015 « Un ticket pour Avignon ».
Lauréat 2016 d’une bourse d’écriture à la Chartreuse de Villeneuve-lèz-Avignon.


Les coulisses du réel

Forum autour de la programmation du spectacle
Cerebrum, le faiseur de réalités
“Une journée pour libérer créativité et esprit critique à la lumière des neurosciences”
à L’L, le 5 octobre 2020, de 09h30 à 19h00

De plus en plus, les personnes qui sont en charge dans notre société des fonctions d’intérêt général, du soin, de l’innovation, de la transmission, sont amenées à inscrire leur action dans des cadres imposés intitulés “projets”.
Enseignants, chercheurs, artistes, médecins, responsables d’associations mais aussi chômeurs et sans-abris doivent, pour financer leur travail, concevoir des projets, éventuellement en réponse à un appel, et in fine s’y soumettre.
Mais notre cerveau n’est pas fait pour suivre un processus linéaire imposé. Notre cerveau n’a d’autre objectif que de nous permettre à chaque instant de nous adapter à notre environnement par essence mouvant. Il est donc bridé par ces cadres rigides.
Comment faire pour le libérer, retrouver de la créativité, de la confiance dans l’imprévu et tout simplement de l’efficacité ? C’est ce que nous allons chercher à comprendre tout au long de cette journée.

Entrée libre (places limitées à 50 personnes)
Réservations au 0485 704 092 – lesfaiseursderealites@gmail.com

Production : Les Faiseurs de Réalités, grâce au soutien de la COCOF et de L’L
Conception : Yvain Juillard
Animation : Isabelle Jans
Compte-rendu : Marie Baudet (La Libre Belgique)
Captation streaming : Julien Bechara (Playtime Films)


PROGRAMME DE LA JOURNÉE

Matinée : Échapper à la notion de projet pour retrouver de la créativité et de l’esprit critique

10h00   Introduction : Yvain Juillard – Cerebrum, un non-projet.

10h10   Emilie Garcia Guillen (Doctorante ULB) – Comment en est-on arrivé là ? De la séparation du penser et du faire au management par projet.

10h30   Témoignages :
. Céline Cappe (Chercheuse CNRS / Centre de recherche Cerveau et Cognition de Toulouse)
. Yves Rossetti (Professeur / Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon/CRNS)
. Véronique Dockx (Avocate au barreau de Bruxelles, spécialisée en droit des étrangers et en philosophie du droit)
. Pierre Schepens (Psychiatre et directeur du Centre Psychiatrique de la Forêt de Soignes)
. Pierre Boitte (membre de l’équipe de L’L | chercher autrement en arts vivant)
. Mathieu Van Criekingen (Professeur / ULB / Laboratoire de Géographie humaine / Collectif des Désexcellents)
. Tatiana Josz (Enseignante primaire en intégration)
. Ioana Matëi (Manager chez Pocter & Gamble)

13h00   Pause repas

Après-midi : Échapper au conditionnement, la méta-cognition (notions clefs)

14h00   Échange public avec Yves Rossetti, Céline Cappe, Véronique Dockx et Paul Pourveur
. De la neurophysiologie à la communication non violente…
. De la hiérarchie à la domination…
. Du conditionnement de l’attention…

16h30   Pause

17h00   Poursuite des discussions en intelligence collective.
. Apprendre de nos erreurs. Fabriquer des réalités en lien avec le réel.
. À l’intention de nos petits-enfants.

18h00   Comment ça commencerait ?
2 dramaturges Natacha Belova et Paul Pourveur vont écouter, prendre des notes, digérer à leur manière cette journée. Quelles bribes d’histoires, quels axes pourraient être mis en avant pour continuer à travailler si demain on revenait ?

19h00 :  Apéritif


Traces de recherches

Malgré la lourdeur du contexte de crise sanitaire – éminemment sensible dans le secteur culturel – ce printemps-été 2020 a été une période de pleine activité pour les chercheur.e.s à L’L.
Les résidences ont toutes été maintenues, même si elles ont dû se réinventer, se réfléchir autrement, en particulier durant les presque trois mois de confinement que nous avons tou.te.s vécus.
Par ailleurs, une petite dizaine d’artistes a redoublé de créativité dans l’invitation que l’équipe de L’L lui a faite d’écrire un “texte de fin de recherche” de façon à la fois plus élaborée et plus libre que ce qui se pratiquait jusqu’alors.
Ces écrits, riches d’inventivité et de réflexions, inaugurent une nouvelle façon, à L’L, de clore un parcours de recherche, ainsi qu’une nouvelle rubrique sur ce site: TRACES DE RECHERCHES.
D’ores et déjà, sept textes, aux formats et aux tons, tous singuliers, alimentent cette nouvelle fenêtre sur la recherche telle qu’elle se pratique à L’L.
Bonne lecture.

L’appel à candidatures est reporté à septembre 2021

En mars dernier, vu la situation de crise sanitaire, nous avons été contraints d’annuler l’appel à candidatures prévu en juin, et de le reporter à une date qu’il nous restait encore à définir.
Aujourd’hui, le contexte – et ses impacts pour les années à venir – restant encore particulièrement incertains, nous avons décidé de jouer de prudence, et de ne pas accueillir de nouvelles ou de nouveaux chercheur·e·s avant l’année 2022 !
Le prochain appel à candidatures est, dès lors, reporté à septembre 2021 (oui, vous avez bien lu « 2021 », et non « 2020 »).

Pour candidater, il vous faudra remplir un formulaire (vous pouvez d’ores et déjà le télécharger ici) et nous l’envoyer uniquement par courriel et entre le 1er et le 15 septembre 2021. En amont et au-delà de ces dates, les candidatures ne seront ni enregistrées ni étudiées.
Courant novembre 2021, les postulant·e·s recevront un courriel les informant si leur candidature a été retenue ou non.

Les chercheur.e.s en résidence en ce mois de septembre:

. Christophe Le Blay

. Valentin Pythoud (en résidence à l’Auditorium de Forest, mis à disposition grâce au BRASS, partenaire de L’L)